vendredi 5 janvier 2018

Traduction automatique... un cadeau de Disney...

Un exemple de traduction automatique. La société Disney a certainement les moyens de se payer les services d'un vrai traducteur...
https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10154940675587373&set=a.53661602372.77984.680887372&type=3&theater
Mots-clés : traduction anglais-français; traduction automatique; traduction comique; qualité de la langue; Disney.

jeudi 4 janvier 2018

Question de niveau de langue… Quand peut-on dire « bouffer » ?


Le niveau de langue de certains mots au Québec diffère parfois de celui du français de référence. C'est le cas du verbe bouffer. Selon les dictionnaires, ce mot : 1) est familier, et 2) signifie « manger gloutonnement ».
À Québec, il y avait naguère, dans un grand centre commercial, un lieu de restauration rapide qui s'appelait la « Halte-bouffe ». La chaîne de magasins d'alimentation IGA (Independent Grocers Alliance), qui compte de nombreux magasins franchisés au Québec, utilise beaucoup ce verbe dans sa communication. Voici ce qu'on peut lire sur les sacs en plastique qu'elle distribue à ses clients (photo ci-jointe) : « On bouffe les prix ».
Une telle communication serait très mal reçue en Europe francophone parce que sentie trop familière, sinon carrément vulgaire.

Mots-clés : langue française; niveau de langue; variation; qualité de la langue; Québec; France; bouffer; chaîne de magasins d'alimentation; IGA.

De la place de l'adjectif dans un groupe de mots…


La Laiterie de Coaticook, une entreprise québécoise familiale, offre des produits de qualité à un prix abordable. Ses bûches de Noël sont vraiment très bonnes. Dommage que l'emballage ne soit pas à la hauteur du produit. En effet, on peut y lire ce qui suit (selon la présentation) :

Bûche à la

Crème glacée

Traditionnelle,

et en anglais : 

Traditional

Ice cream log.

Remarquons la disparition de la formulation, elle, traditionnelle de « Bûche de Noël », certainement victime du politiquement correct. Ce qui ne va pas dans cette présentation, c'est la place de l'adjectif « traditionnel ». L'ordre logique attendu est :

Bûche traditionnelle

à la crème glacée 

C'est la bûche qui est « traditionnelle », pas la crème glacée. On dirait mieux encore (alors, ce serait vraiment « traditionnel ») : 

Bûche de Noël

à la crème glacée.

Mots-clés : langue française; calque de l'anglais; place de l'adjectif; qualité de la langue; politiquement correct; Bûche de Noël; Bûche traditionnelle; Laiterie de Coaticook.

mercredi 3 janvier 2018

Le français des autres...


 
Quand il est question de langue, le dialogue entre Français et Québécois n'est pas toujours facile. Les Français auront tendance à critiquer l'accent et le lexique des Québécois; les Québécois, les anglicismes et l'anglomanie des Français. Les critiques qu'on accepte volontiers de la part de ses compatriotes, on les refuse quand elles viennent de quelqu'un de l'autre nation.

Dans son blog intitulé Au cœur du français, André Racicot a écrit un billet très intéressant, lucide et juste sur ce phénomène sous le titre Lettre à un Français fâché (5 décembre 2017).


Je relève également avec un grand intérêt et une satisfaction non dissimulée le commentaire de Johanne Lemieux, que je me permets de citer au complet :

« Je crois que nous, francophones, avons l’épiderme un peu sensible quand il est question de notre langue. M. Lionel Meney a été tout aussi incompris lorsqu’il a publié son Dictionnaire québécois-français, certains Québécois s’offusquant qu’un Français veuille leur faire la leçon. Pourtant, son seul objectif consistait à permettre une meilleure communication entre nos deux pays : les Français disent ceci, les Québécois disent cela, et chacun est bien chez soi. Il ne fallait pas voir une critique ou un effort de rectitude linguistique derrière cet ouvrage. La langue étant l’expression de notre réalité, il est normal que nos deux régions ne parlent pas de la même manière. Cela fait notre charme particulier. Alors goûtons à l’exotisme linguistique de nos cousins de toute origine, tout en tâchant de nous accepter et de nous comprendre. »

Je n'ai rien à ajouter à ce commentaire pertinent, qui correspond à la stricte vérité.

Mots-clés : langue française; jugement sur la langue de l'autre; difficulté du dialogue; Français; Québécois; réception du Dictionnaire québécois-français; André Racicot; Johanne Lemieux.

lundi 1 janvier 2018

Petit lexique de la « cuite »...

En ces lendemains de fêtes, Le Figaro nous livre un petit lexique de la « cuite » :


Mots-clés : langue française; lexique; ivresse; pompette.

Dix difficultés de la langue française.

Dix difficultés de la langue française traitées par le journal Le Figaro :

http://www.lefigaro.fr/langue-francaise/actu-des-mots/2018/01/01/37002-20180101ARTFIG00004-dix-resolutions-linguistiques-pour-2018.php

Mots-clés : langue française; difficultés.

samedi 30 décembre 2017

Les écoles de commerce françaises et l'enseignement en anglais

Un article inquiétant : 

 Mots-clé : France; écoles de commerce; enseignement en anglais.